téléologie


téléologie

téléologie [ teleɔlɔʒi ] n. f.
• 1765; de téléo- et -logie
Philos. Étude de la finalité. Science des fins de l'homme. téléonomie. « Téléologie n'est pas finalité » (Ricœur). Spécialt Doctrine qui considère le monde comme un système de rapports entre moyens et fins.

téléologie nom féminin Étude des fins, de la finalité. Doctrine philosophique qui repose sur l'idée de finalité.

téléologie
n. f. PHILO étude de la finalité.
|| Doctrine selon laquelle le monde obéit à une finalité.

⇒TÉLÉOLOGIE, subst. fém.
PHILOSOPHIE
A. — Étude des fins, de la finalité; en partic., étude, science des fins humaines (bonheur, justice). Substituer à la pseudo-justice qui séduit la plupart des hommes une justice véritable, c'est substituer aux erreurs qu'ils commettent sur leur valeur et leur bonheur des vérités certaines; (...) la téléologie morale, théorie de l'idéal, est donc composée de deux sciences du réel: la science de la valeur et la science du bonheur (P. LAPIE, Logique de la volonté, 1902, p. 385).
B. [Gén. opposé à mécanisme] Doctrine qui considère que dans le monde tout être a une fin, qui conçoit le monde comme un système de relations, de rapports entre des moyens et des fins. Synon. finalisme. Cette détermination intentionnelle paraît surtout évidente dans les êtres vivants qui forment un tout fini; elle le paraît moins pour le physicien et le chimiste qui ne voient que des fragments des phénomènes généraux du grand tout. Aussi sont-ce ceux-ci qui ont combattu la téléologie comme fournissant des idées fausses et aujourd'hui les savants n'osent pas avouer qu'ils sont téléologistes parce que ce sont des choses qui ne se démontrent pas (Cl. BERNARD, Notes, 1860, p. 59).
C. — Finalité. [Il y a] trois grands groupes de fait: l'objet du discours et le locuteur, le but du discours et l'auditeur, les circonstances externes. Mais les circonstances externes (temps, lieu, mode de transmission et de diffusion, etc.) sont étroitement liées à l'objet et ce sont deux grands types de causalité qui s'opposent: l'objet et le but du discours. Il y a une étiologie et une téléologie du style (GUIRAUD ds Langage, 1968, p. 449).
REM. Téléologiste, adj., hapax. Partisan de la téléologie (supra B et ex.).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac.1935. Étymol. et Hist. 1765 « science des causes finales » (Encyclop.); 1860 « doctrine qui considère le monde comme un système de rapports entre moyens et fins » (Cl. BERNARD, loc. cit.); 1902 « science des fins humaines » (P. LAPIE, loc. cit.). Comp. des élém. téléo- et -logie; cf. le lat. sc. mod. teleologia (1728, Chr. WOLF ds NED). Fréq. abs. littér.:10.

téléologie [teleɔlɔʒi] n. f.
ÉTYM. 1765, Encyclopédie; de téléo-, et -logie.
1 Philos., didact. Étude de la finalité. Science des fins de l'homme (théorie de la justice, du bonheur…). Téléonomie ou télénomie.
2 Doctrine « qui considère le monde comme un système de rapports entre moyens et fins » (Lalande).
1 (…) l'exemple de Hegel est éclairant encore en ce sens qu'il nous permet de dissocier téléologie et finalité, du moins au sens des causes finales critiquées par Spinoza et par Bergson. Téléologie n'est pas finalité : les figures, dans la dialectique téléologique, ne sont pas des causes finales, mais des significations tirant leur sens du mouvement de totalisation qui les entraîne et les fait se dépasser en avant d'elles.
P. Ricœur, Une interprétation philosophique de Freud, in la Nef, no 31, p. 125.
3 (XXe). Finalité.
2 La Cybernétique donne à l'homme un nouveau type de majorité, celle qui pénètre les relations de l'autorité se distribuant dans le corps social, et découvre, au delà de la maturité de la raison, celle de la réflexion qui donne, en plus de la liberté d'agir, le pouvoir de créer l'organisation en instituant la téléologie. Par là même, la finalité et l'organisation pouvant être rationnellement pensées et créées, puisqu'elles deviennent matières de techniques, ne sont plus des raisons dernières, supérieures, capables de tout justifier.
Gilbert Simondon, Du mode d'existence des objets techniques, p. 104.
DÉR. Téléologique.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Teleologie — (altgr. τέλος télos ,Zweck, Ziel, Ende’ und λόγος lógos ,Lehre’) ist die Lehre, dass Handlungen oder überhaupt Entwicklungsprozesse an Zwecken orientiert sind und durchgängig zweckmäßig ablaufen.[1] Der Begriff hat eine längere Vorgeschichte, der …   Deutsch Wikipedia

  • Teleologie — Téléologie La téléologie (du grec ancien τέλος (telos), fin, but, et de λόγος (logos), discours) est l étude de la finalité, à ne pas confondre avec l étude des causes finales, le finalisme. Aristote dans l Éthique à Nicomaque développe le… …   Wikipédia en Français

  • teleologie — TELEOLOGÍE s.f. Doctrină filozofică potrivit căreia totul în natură ar fi organizat în conformitate cu un anumit scop, cu o anumită cauză finală. ♦ Studiul, cercetarea în funcţie de scop; teoria finalităţii. [pr.: le o ] – Din fr. téléologie.… …   Dicționar Român

  • Teleolŏgie — (v. gr.), die Lehre von der Zweckmäßigkeit inden Natur u. Weltereignissen. Die T. ist entweder physisch, wenn sie sich auf natürliche. od. theoretische Zwecke der sinnlichen Natur, od. moralisch (ethisch), wenn sie sich auf sittliche… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Telĕologie — (v. griech. telos, Ziel, Zweck), »Lehre von den Zwecken«, die Annahme, daß nicht nur die bewußten Handlungen des Menschen, sondern auch die von menschlicher Willkür unabhängigen Vorgänge des geschichtlichen und Naturlebens durch Zwecke bestimmt… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Teleologie — Teleologīe (grch.), Erklärung aller Erscheinungen aus ihrer Zweckmäßigkeit; der darauf beruhende Beweis für das Dasein Gottes heißt der teleologische Beweis …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Teleologie — Teleologie, griech. deutsch, Entwicklung der Zweckmäßigkeit in der Natur und deren Einrichtungen sowie im Verlauf der Geschichte, um dadurch zur Erkenntniß des Daseins Gottes zu gelangen (teleologischer Beweis) …   Herders Conversations-Lexikon

  • Téléologie — La téléologie (du grec ancien τέλος (telos), fin, but, et de λόγος (logos), discours) est l étude de la finalité, à ne pas confondre avec l étude des causes finales, le finalisme. Au XVIIIe siècle, elle s oppose à la théorie mécaniste.… …   Wikipédia en Français

  • Teleologie — Te|leo|lo|gie 〈f. 19; unz.〉 Lehre, dass die geschichtliche Entwicklung von vornherein zweckmäßig u. zielgerichtet angelegt sei; Ggs Dysteleologie [<grch. telos „Ziel, Zweck“ + logos „Wort, Lehre“] * * * Te|leo|lo|gie, die; [zu griech. télos =… …   Universal-Lexikon

  • TÉLÉOLOGIE — n. f. T. de Philosophie étude des causes finales, de la finalité …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)